Le leader de l’UCS (Union des centristes du Sénégal), Abdoulaye Baldé, a indiqué ce jeudi 9 août que le Président Macky Sall « ne sera pas réélu en 2019 dès le premier tour ». Pour le candidat à la prochaine présidentielle, l’élection d’un président dès le premier tour est révolue en Afrique.

« C’est fini, les premiers tours au Sénégal et en Afrique. L’exemple du Mali est patent. Je ne vois pas par quel miracle, Macky Sall peut passer au premier tour, s’il n’ y a pas de forcing, mathématiquement, scientifiquement, aucun candidat ne peut passer au premier tour au Sénégal et même en Afrique », a-t-il déclaré.

« Je suis persuadé qu’il y aura un second à la présidentielle de 2019. Le président Abdou Diouf avait eu 42% au premier tour, au second tour, il a eu le même score. C’est le cas du président Me Abdoulaye Wade en 2012. Il a eu 34% au premier et au second tour il a eu le même score; on dirait que les présidents sortants font le plein au premier tour, au second tour, ils stagnent », a renchéri le député-maire de Ziguinchor.

WhatsApp chat