La situation de l’hôpital régional de Kolda inquiète jusqu’à l’hexagone. Elle a été l’un des principaux sujets de préoccupation lors d’une rencontre politique tenue samedi dernier à Lyon en France par l’Union Centriste du Sénégal (Ucs) d’Abdoulaye Baldé. Devant une foule médusée, Oury Diao, l’un des responsables centristes de Paris a en effet martelé que l’hôpital régional de Kolda est devenu un mouroir. Cette révélation qui a laissé pantois toute l’assistance est en effet, selon son auteur, une conséquence de la mauvaise politique sanitaire du régime du président Macky Sall.

« Je regrette, il n’y a rien à Kolda. Cette région se dégrade de jour en jour. L’hôpital régional de Kolda est devenu un mouroir. Nos parents meurent dans cet hôpital parce qu’il n’y a absolument rien dans cet hôpital et personne ne dit rien. Il se passe des choses très graves et tristes. J’y ai perdu mon grand-père dans des conditions impardonnables » s’offusque Oury Diao visiblement indigné par l’état actuel du plateau sanitaire de l’Institution hospitalière.
Oury Diao a aussi déploré la meute de jeunes Sénégalais qui meurent dans les eaux Méditerranéennes en voulant regagner l’occident à la recherche d’un Eldorado.

Face à de telles ‘’situations catastrophiques incarnées par un régime en panne de vision’’, la responsable centriste de Paris semble trouver un palliatif auprès de son mentor, Abdoulaye Baldé.

« Abdoulaye Baldé a une vision claire de la situation et nourrit la forte ambition de juguler le mal pour soulager les souffrances des populations de Kolda et du Sénégal de manière générale » déclare Oury DIAO, qui invite les responsables, militants et sympathisant de l’UCS à aller s’inscrire massivement sur les listes électorales pour gagner les prochaines élections législatives et donner au secrétaire général de leur partie toutes les chances de succéder au Président Macky SALL lors des présidentielles de 2019 afin de rééquilibrer le Sénégal. source; www.flashinfos.net