Le communiqué du du comité exécutif national de l’U.C.S  du Mardi 25 Avril 2017.

Le Comité exécutif de l’Union  centriste du Sénégal s’est tenu avant-hier.

 Une occasion, pour son président, Abdoulaye Baldé, de réaffirmer son ancrage dans l’opposition.

Le président de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs), Abdoulaye Baldé, a levé toute équivoque sur sa participation aux prochaines élections législatives.

 Il a précisé n’être d’aucune coalition notamment « Bennoo et Mankoo ». « Nous sommes un parti du centre qui privilégie la proximité.

A cet effet, la massification et la structuration de notre parti constitue, pour nous, une priorité », a laissé entendre Abdoulaye Baldé qui a fait savoir que « les centristes » refusent l’extrémité.

 Nous sommes un courant de pensée qui refuse de verser dans les critiques faciles, mais nous ne sommes pas aussi complaisant avec le pouvoir », a-t-il souligné.

 Il a précisé que « Mankoo wattu Sénégal » n’est pas une coalition électorale. Selon lui, cette coalition a été mise en place pour essayer de contrôler le processus électoral.

 Ces propos d’Abdoulaye Baldé, par ailleurs maire de Ziguinchor, ont été tenus lors du Comité exécutif  National de l’Ucs, à Dakar.

Au cours de cette importante rencontre, le centriste en chef a fait le bilan de ses différents déplacements tant aux niveaux national et international. Faisant le résumé de ces déplacements, Abdoulaye Baldé a déclaré que l’Ucs est parti pour devenir la première force de l’opposition. « Près de 7.000 cartes ont été écoulées à Abidjan, des structures montées en France, Espagne sans oublier la montée en puissance du parti à l’intérieur du pays. 180 villages et plus d’une quarantaine de communes ont été visités dans la massification du parti , a-t-il dit.

 Tirant le bilan de sa tournée dans la région de Kolda, il a relevé un manque criant d’infrastructures de base dans cette localité. C’est pourquoi, il a estimé que le Programme d’urgence pour les zones frontalières (Puma) soit déployé dans les départements de Bounkiling, Sédhiou, Goudomp, Kédougou, Médina Yoro Foula, entre autres. Nonobstant l’ouverture de l’Ucs à toutes sortes de discutions, le président Baldé a précisé que son parti est bel et bien dans l’opposition.

Une commission électorale est mise en place pour évaluer toutes les possibilités qui s’offrent au parti.

 

Je suis dans l’opposition

J’ai un programme

Je serai candidat aux présidentielles 2019 IN SHA ALLAH